STOCAMINE : intervention auprès du Ministre

M. Raphaël Schellenberger a adressé au Ministre de la Transition écologique et solidaire un courrier, avec de nombreux parlementaires alsaciens, pour que les résultats de l’étude de faisabilité technique et financière d’un déstockage supplémentaire sur le site de Stocamine, attendus pour mai/juin 2020, puissent être connus avant la fin de l’année 2019.

 

 Paris, le 5 juillet 2019

Communiqué de presse

Par un courrier reçu ce jour, à la suite d’une sollicitation de ma part il y a plusieurs semaines, M. François DE RUGY, Ministre de la Transition écologique et solidaire, m’indique que les résultats de l’étude de faisabilité technique et financière d’un déstockage supplémentaire sur le site de Stocamine sont attendus pour mai/juin 2020, après une attribution du marché en septembre 2019 et une durée du marché de dix mois.

Les travaux du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) publiés en début d’année indiquent la faisabilité technique d’un scénario de déstockage. En cohérence avec les travaux parlementaires conduits à l’Assemblée nationale, présentés déjà en septembre 2018, je continue à considérer que nos efforts doivent aller vers une poursuite du déstockage.

J’ai donc salué l’ouverture d’une perspective en ce sens à l’issue de la réunion du 12 février dernier au cours de laquelle M. le Ministre, qui avait réuni parlementaires et élus locaux du territoire, s’était engagé à étudier financièrement et techniquement les modalités de réalisation d’un déstockage partiel à mener d’ici 2027, date de fin de la concession minière.

J’ai alerté très tôt le gouvernement sur l’exigence de mise en œuvre rapide de cette décision d’ouverture à un déstockage. Nous le savons, le temps presse à mesure que convergent les galeries minières. La réponse de ce jour et l’horizon de rendu des résultats en mai/juin 2020 ne me semblent pas satisfaire à cette exigence de rapidité. En reportant la prise de décision du déstockage, nous courons le risque de ne plus avoir le choix : ce n’est pas ma conception de la politique qui implique de choisir plutôt que de subir des décisions.

C’est pourquoi, je saisis dès aujourd’hui M. le Ministre, avec mes collègues alsaciens, pour que les résultats de l’étude soient connus avant la fin de l’année 2019.

Courrier commun – STOCAMINE – M. DE RUGY