Illustration actualité

Soutien pour la ligne ferroviaire Colmar-Freiburg

Le 6 septembre est né le nouveau groupe de mobilisation des élus en faveur de la réouverture de la ligne ferroviaire Colmar-Freiburg.

Cette ligne permettra de répondre notamment aux besoins de plus de 22 000 transfrontaliers empruntant ce tronçon quotidiennement pour l’emploi, les achats ou les loisirs.

Baptisé « Villes et territoires pour le train Colmar-Freiburg », ce nouveau groupe dont est membre le député Raphaël Schellenberger, défend le projet de train, dont le potentiel commercial est estimé de 3 500 à 6 000 voyageurs par jour.

Ce projet figure parmi les 15 projets prioritaires listés dans le traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle signé en janvier dernier. Il figure également dans les 19 tronçons transfrontaliers prometteurs identifiés par l’Union Européenne, parmi 350 dossiers.

Au niveau national, la ligne ferroviaire Colmar/ Freiburg est mentionnée comme susceptible d’intégrer le réseau transeuropéen de transports à l’issue de la phase d’étude.

La mise en service de la ligne est prévue à l’horizon 2026, après achèvement des études, enquêtes publiques et travaux nécessaires.