Mon Parcours

  • 2017 : DEPUTE DU HAUT-RHIN

    Il remporte la campagne des législatives dans la 4e circonscription du Haut-Rhin, succédant ainsi à Michel Sordi. Il siège à la Commission des Lois et à la Délégation aux collectivités territoriales.

    Ses travaux parlementaires portent notamment sur les collectivités territoriales et la décentralisation. Il est particulièrement engagé pour que l’Alsace retrouve une existence institutionnelle.

    Membre du HCTISN (Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire), il se bat depuis son élection pour que son territoire connaisse un véritable rebond économique, après la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, à laquelle il s’est toujours fermement opposé.

    FICHE ASSEMBLEE NATIONALE

  • 2015 : CONSEILLER DEPARTEMENTAL

    Elu Conseiller départemental du Canton de Cernay aux côtés de son binôme Annick LUTENBACHER, il préside le groupe majoritaire au sein de l’Institution.

  • 2014 : MAIRE DE WATTWILLER

    L’année de ses 24 ans est celle de sa première campagne municipale, remportée dans sa commune natale face à un sénateur-maire écologiste sortant. Il devient ainsi le plus jeune maire d’Alsace. 

  • 2013 : POUR UNE ALSACE UNIE

    Il fait partie des membres fondateurs de l’Association ALSACE UNIE, collectif transpartisan militant pour une collectivité unique d’Alsace dans le cadre du référendum alsacien du 7 avril 2013.

  • 2010 : ENGAGEMENT POLITIQUE ET ASSOCIATIF

    Dès son plus jeune âge, il s’investit au sein du tissu associatif local, A 18 ans, il s’engage à l’UMP.

    En 2010, il est élu délégué UMP de la 4èmecirconscription du Haut-Rhin et prend en charge l’animation des jeunes pop’ du département haut-rhinois en 2011.

  • 2013 : SCIENCES PO STRASBOURG

    Raphaël Schellenberger naît le 14 février 1990 à Wattwiller. Il effectue sa scolarité au cœur de sa région natale avant de rejoindre la capitale européenne, Strasbourg, pour y suivre son parcours d’études supérieures. Il y obtient un master 2 spécialisé en Administration des Collectivités Territoriales en 2013, après avoir suivi un cursus de sciences politiques et sociales.